• Poi 1 – Pierrard

      Situé sur le site d’une ancienne forge, Pierrard est une école d’enseignement catholique. Cette école secondaire d’enseignement de transition et de qualification technique et professionnelle forme ses élèves aussi bien pour les études supérieures que directement pour le marché de l’emploi.

      Des cours aussi divers que l’électromécanique, la construction, la menuiserie, la gestion, l’informatique … y sont enseignés.

      www.pierrard.be

      Poi 2 - Henallux

      Basé à pierrard, le département Ingénieur Industriel de Virton propose les études de Bachelier en Sciences Industrielles qui donnent accès au Master.

      www.henallux.be

      Poi 3 - Le Ton

      Le Ton est une petite rivière qui prend sa source à Chatillon.
      Elle prolonge ensuite son parcours dans les villages de Virton, Musson, Saint-Léger, Rouvroy, Aubange, Meix-devant-Virton, Tintigny et Etalle.
      Le Ton reçoit les eaux de la Vire à Saint-Mard avant de rejoindre la Chiers à Torgny, qui elle, se jette définitivement dans la Meuse.
      Le Ton est un cours d’eau salmonicole. On y retrouve essentiellement truites et brochets.
      Le Ton présente des changements saisonniers de débit peu marqués à l’inverse de ce que l’on constate généralement ailleurs en Lorraine.

      Poi 4 - Maison du pain

      Cet ancien couvent est devenu un centre d’accueil pour femmes battues, accompagnées ou non par leurs enfants. Le centre constitue un refuge en temps de crise familiale pour la femme et ses enfants.

      www.maison-du-pain.be

      Poi 5 – La Fontaine Marie

      Ce lavoir existait déjà en 1563 et fut voûté en 1784. Suite à une taxe sur l’occupation des fontaines publiques en 1815, la fontaine devint réservée aux Virtonnais peu favorisé par la fortune.
      L’installation entre autre de robinets à domicile entre 1869 et 1876 réduisit son utilisation. En 1970, le Musée Gaumais y plaça une Vierge à l’Enfant polychrome du 19ème siècle.

      Poi 6 – Le Couvent (Musée Gaumais)

      Les Récollets établirent leur couvent à Virton en 1659. Pour entrer dans cet Ordre mendiant issu des Franciscains, les Récollets faisaient vœu d’absolue pauvreté et s’adonnaient à la « récollection » : méditation, prière, retraite spirituelle. Au service de tous par différents travaux, ils furent souvent les aumôniers des armées, apportant secours et réconfort aux blessés.
      Le couvent de Virton était la 4ème et dernière fondation de la Province de Luxembourg. Avec la création du collège Saint-Laurent, et la construction d’une église plus vaste que l’église paroissiale, il devint le premier en importance. Après sa suppression, suite à la Révolution française, ses nombreux et vastes bâtiments furent diversement réaffectés (mairie, justice de paix, hospice civil, gendarmerie, maisons particulières) dont la majeure partie fut détruite dans un incendie en 1899. Seul l’hospice avait été préservé. Il fut restauré en 1938, et le Musée gaumais inauguré dans les lieux en 1939, sous l’impulsion d’Edmond Fouss.

      Poi 7 - Le Franklin

      Cette ancienne brasserie fut construite durant les années 1820. Dès 1911 le notaire Foncin transforma les lieux en théâtre et cinéma.
      Durant la première guerre mondiale, les allemands utilisèrent le cinéma à leur fin de propagande. Ils l’appelaient le “Kino” (cinéma en allemand).
      Après sa longue inactivité, trois compères, soucieux de la sauvegarde du patrimoine local, décidèrent de marquer l’opinion publique en faisant revivre une dernière fois le lieu en organisant le réveillon de la Saint Sylvestre.
      C’est ainsi que Anne et Cédric Michaux eurent l’idée de sa restauration en superbe restaurant (2004).

      www.lefranklin.be/historique.htm

      Poi 8 - Tennis Club Virton

      Situé « Cour Marchal », le tennis club Virton dispose d’un club house, de 5 terrains extérieurs et d’un terrain couvert. Son école de tennis se développe pour accueillir un maximum de jeunes désireux de découvrir ou de s’améliorer tennistiquement.
      www.tennisclubvirton.com

      Poi 9 - Tennis de table Virton

      Basé « Cour Marchal », le Tennis de table de Virton milite depuis de nombreuses années au plus haut niveau du tennis de table belge.
      www.ttcitibankvirton.com

      Poi 10 - Hall sportif Virton

      Situé « Cour Marchal », le hall sportif sert de base pour la danse, le badmington, le mini-foot, le basket, le judo, le karaté et une multitude d’autres sports pratiqué par les jeunes de la région.

      www.virton.be/Centres-sportifs

      Poi 11 - Le moulin Naisse

      Le moulin Naisse est un ancien moulin à eau qui servait à moudre du grain. Il fut reconverti en scierie.
      Cet ancien moulin construit au XVème siècle se situe dans la rue du moulin à Virton (d’où son nom). Ses roues à aubes tournent grâce à la rivière ‘le Ton’. Ce moulin servait à moudre du grain, à fouler des draps et à fabriquer de la poudre. Il servit à des menuisiers, à des charpentiers et également à des particuliers de la région jusqu’en 1968 lorsque le dernier propriétaire, Jean Naisse, cessa toute activité.

      www.moulinnaisse.be/Le_moulin_Naisse/Bienvenue.html

      Poi 12 - CEFA Virton

      Centre d’ Enseignement et de Formation en Alternance.
      Le Cefa du sud Luxembourg, basé rue des fossés à Virton, propose un enseignement en alternance, école entreprise, dans les branches suivantes : Auxiliaire de magasin. Commis de cuisine. Commis de salle. Maçon. Métallier.

      www.pierrard.be/cefa-sudlux

      Poi 13 - Cinéma « Le Patria »

      Créé en 1946, rue des fossés, le cinéma Patria projette des film depuis près de 70 ans. Sa réputation n’est plus à faire, grâce au festival du film européen qui chaque année draine de nombreux spectateurs de toute la grande région.

      www.cinepatria.be/ws

      Poi 14 - Le kiosque de Virton

      Le kiosque de Virton, terminé en 1914, est une œuvre de l’architecte Omer Bastian.

      Il est construit avec un sol en pierre de plan orthogonal et est paré d’un garde corps en métal de style art nouveau.

      Son toit est supporté par huit colonnes de fonte avec un chapeau en composite dont les impostes sont reliées par une résille de fer forgé. Le sol est couvert de pavés en céramique .Il sert aux répétitions des fêtes. Le kiosque à été classé comme monument le 28 août 1997.

      Poi 15 – L’ancienne poste

      Le 2 juin 2009 les responsables de la Maison Virtonnaise et de la Ville de Virton étaient tout sourire lors de l’inauguration de 16 logements moyens (9 appartements et 7 maisons unifamiliales), de 3 commerces et de 23 parkings souterrains, au centre de Virton. Ils succèdent à l’ancien bâtiment de la Poste. Un ensemble qui s’intègre bien au quartier, tant côté piétonnier de la Grand-rue que côté rue Thill Lorrain. Avec une belle cour intérieure, des couleurs, une ancienne façade en partie préservée.

      Poi 16 – La Tour Layon

      Du XIe au XVIIIe siècle, Virton a possédé une enceinte fortifiée doublée de fossés et garnie de douze tours.

      L’actuelle grand-rue coupait Virton en deux. Elle courait de la porte de France à la porte d’Ardenne (dites aussi porte d’Arival) et porte de la Roche. La Tour Layon se dressait dans le jardin de la maison qui porte le numéro 6. Il en reste quelques vestiges.

      Poi 17 – La Grand Place

      La Grand Place de Virton, appelée aussi Place Nestor Outer est située devant l’église. Elle a été rénovée en 2013.

      Poi 18 - L'Eglise de Virton
      Poi 19 - L’Hôtel de Ville

      L’hôtel de ville de Virton fut réalisé en 1855 et reconstruit en 1967 en pierres de taille.
      Il se situe rue Charles Magnette et tourne le dos à l’église.
      Ce bâtiment fût totalement démoli sauf la façade avant et une partie des caves qui furent préservées. Des éléments du patrimoine virtonnais partirent alors dans les décombres. L’hôtel de ville fût rebâti sur 4 niveaux (rez-de-chaussée, premier étage, deuxième étage, grenier) pour 3 auparavant.
      Beaucoup d’artistes, comme Marguerite Brouhon, Bernardy,… ont participé à la décoration intérieure de celui-ci.
      La façade du bâtiment peut être qualifiée d’un style néo-classique, qui cadre relativement bien avec l’église voisine.
      Les plans d’origine de l’architecte illustraient des statues sur des socles dans la façade mais ces derniers restèrent définitivement vides, faute de moyens.
      Les vasques prévues au sommet du bâtiment ne virent, elles non plus, jamais le jour.
      On remarque sur la façade les imposants blasons de la Ville sculptés dans la pierre.
      Le perron d’origine était imposant, avec deux volées d’escaliers. Il accueillait, à chaque fête, les fanfares et harmonies locales.

      Poi 20 – La Fontaine Eclipse

      Le 11 août 1999, des milliers de personnes ralliaient Virton et la Gaume pour le phénomène de l’éclipse.
      Le mercredi 11 août 1999, entre 12 h 27 et 12 h 29, Virton et la Gaume offraient à la Belgique le maximum de durée d’éclipse totale du soleil, soit 1 minute 49 secondes. Des traces de cette éclipse sont désormais ancrées dans le patrimoine de Virton, comme cette «fontaine de l’éclipse » et sa fameuse boule en rotation, inaugurées en 2001.

      Poi 21 – la Fresque Dominos

      Cette fresque est l’œuvre d’Ernest Bernardy.
      Le Djean D’Mâdy, les quatre fils Aymon, les fées y sont en autres représentés.

      Poi 22 - Le Totem

      Le Totem de Virton est un cadeau des forces Canadiennes qui a été offert à la ville en 1967 en vue de sceller une amitié entre Gaumais et Canadiens.
      Ce Totem se trouve dans le parc communal de Virton. Son frère jumeau se trouve à Longuyon. Les forces Canadiennes ont voulu offrir ce Totem car ils avaient été enchantés de l’hospitalité locale. Ce geste a une signification spéciale. Les totems chez les Indiens avaient un sens profond.
      Ces poteaux sculptés dans du bois de cèdre richement enluminés, véritables œuvres artistiques, étaient la marque des clans et aussi des classes sociales. Ce ne sont pas des divinités qui sont représentées, mais ce qu’on pourrait comparer chez nous à des armoiries.

      virton.blogs.sudinfo.be/archive/2012/11/21/le-totem-sort-de-sa-reserve.html

      Poi 23 - Maison du Tourisme

      Basé rue des grasses oies, la maison du tourisme permet de fournir des informations aux touristes, ainsi qu’aux habitants de la région, sur les événements, les possibilités de logement, les producteurs locaux, les animations , les fêtes et les spécificités de la région de Virton ainsi que de la Gaume.

      www.soleildegaume.be

      Poi 24 - Maison du terroir

      Situé place du Parc, la maison du terroir propose des expositions, des dégustations, des concerts permettant de mettre en valeur le terroir gaumais. Tant au point de vue artistique que culinaire.

      www.virton.be/Maison-du-tourisme-de-Gaume

      Poi 25 - La piscine

      Les Virtonais attendent avec impatience l’inauguration de la nouvelle piscine dotée d’un bassin de 25m avec 8 couloirs, d’un bassin d’apprentissage et d’un espace ludique. Un investissement de 8 millions d’euros. L’inauguration est prévue pour la rentrée de septembre.

      www.virton.be/Piscine-communale

    • Poi 26 - Institut de la Sainte-Famille

      L’ISF, rue de Montmédy, est une école secondaire libre, professionnelle et technique qui propose les options esthétique, sciences sociales, coiffure, arts, biotechnique,aide soignante, gestionnaire de très petites entreprises et fleuriste.
      Au départ réservée aux filles, l’école est actuellement mixte.

      www.isfvirton.be/isf

      Poi 27 – Le Collège Notre-Dame du Bonlieu

      Le CNDB est une école d’enseignement général secondaire catholique. L’ancien collège Saint-Joseph vit le jour en 1885. Il est situé rue Chanoine Crousse à Virton.

      Poi 28 – Le monument Sacré-Cœur

      Le 22 août 1914, les troupes allemandes pénétraient dans la ville. Alors que des obus tombaient sur l’ambulance française installée au Collège St Joseph, le Doyen Cawet fit le vœu d’ériger un monument au Sacré Cœur de Jésus. Le Doyen Cawet devint par la suite Evêque de Namur. La ville de Virton fut épargnée des misères de la guerre. Seuls 4 Virtonnais furent fusillés à Etalle.
      Ce monument votif au Sacré Cœur fut inauguré le dimanche 22 septembre 1929. La statue représente le Christ Protecteur, la tête inclinée vers la foule, pour la rassurer, les mains étendues aussi en signe de protection. Les deux bas-reliefs en bronze forment chacun un triptyque. Le premier, montre à gauche le village d’Ethe en feu, deux cadavres d’homme et d’enfant, et quatre soldats allemands ricanant. Au centre, les Virtonnais épouvantés allant vers le Sacré Cœur. A droite, le Doyen Cawet faisant le vœu. Le second triptyque représente l’exécution de vœu. A gauche, le Comité formé à l’époque et offrant le monument au Sacré Cœur. Au centre, la foule pieuse dans ses actions de grâces, avec des fleurs, à droite, tout un symbole de Paix et de Liberté, avec l’église de Virton, l’avenue Bouvier, la charrue, des troupeaux et la silhouette de la basilique d’Avioth.
      La statue du Sacré Cœur est en marbre, exécutée à Carrare par l’artiste Oméro Ambrosini. La maquette provenait de la Firme Rombaux à Ecaussines. Les plans de l’ensemble furent tracés par Léon Servais, architecte à Virton. Les bas-reliefs ont été composés par la Maison Rombaux, selon des maquettes réalisées par Jules Vits, statuaire à Melle. Les frères Minne, fondeurs à Gand, ont exécuté l’ouvrage en bronze. L’ensemble complet des travaux avait été confié à la Maison Rombaux-Roland.

      Poi 29 – Le Parc Foncin

      La ville a aménagé un très beau parc arboré à l’arrière du château Foncin. On peut y découvrir plusieurs arbres vraiment remarquables.

      Poi 30 – La Maison Foncin

      Le château Foncin a été construit en 1869 si l’on se réfère au millésime qui orne la clé de la porte d’entrée. L’architecte qui en a conçu les plans était sans doute Omer Bodson, ami du peintre et aquarelliste Nestor Outer.
      Construit en blocs de calcaire appareillé, briques et petit granit, ce beau volume est flanqué d’une belle véranda surmontée d’une charpente en fonte.
      Restaurée de fond en comble, cette demeure représentative de l’architecture urbaine de la seconde moitié du XIXème siècle abrite la Justice de Paix.

      Poi 31 - Bibliothèque

      L’ancienne chapelle des soeurs de la doctrine chrétienne à été transformée, tout en préservant l’architecture d’origine, en une magnifique bibliothèque moderne accessible à toutes et tous.

      www.virton.be/Virton,482

      Poi 32 - Athénée ARNO

      Ecole d’enseignement secondaire (12 – 18 ans).
      L’athénée est une école d’enseignement général ainsi que d’enseignement technique où l’on forme des animateurs ou techniciens en comptabilité ou de bureau.
      L’école se situe au faubourg d’Arival.
      Dans l’enseignement secondaire, tout est mis en œuvre afin de former au mieux les élèves et leur permettre d’entreprendre des études supérieures (en hautes écoles, universitaires…) ou de débuter une carrière professionnelle de la meilleure des manières.
      Collège communal créé en 1850, il devint ensuite athénée royal, avec la «chouette de la sagesse» comme emblème.
      Il prend le prénom d’un des plus célèbres et talentueux peintres gaumais : Nestor Outer, né en 1865, qui y a enseigné le dessin durant près de vingt ans. Ecrivain, mais surtout passionné du pinceau, il a croqué des paysages et des scènes de vie, en Gaume. Ses aquarelles, dont on peut voir plusieurs exemplaires au Musée gaumais, sont un régal.

      www.ecoles.cfwb.be/arvirton/arno/Accueil.html

      Poi 33 - Stade de l'Excel Virton

      Le Royal Excelsior Virton est un club belge de football fondé en 1922 et situé dans la ville de Virton faubourg d’Arival. Le club évolue cette saison en Division 2. Il s’agit de sa 52ème saison dans les séries nationales belges. Le président actuel est Philippe Emond.
      Le stade Yvan Georges est le stade principal du Royal Excelsior Virton. Il porte le nom d’un ancien président de l’Excelsior Virton, décédé en 1945.
      Après avoir démarré sur un premier terrain aménagé au « Bosquet », dans une prairie du collège Saint-Joseph, l’Excel déménagera plus tard au « Pré Jaquet », là même où se situe toujours aujourd’hui le stade Yvan Georges.

      excelsiorvirton.be

      Poi 34 - L'église Saint-Martin à Virton

      Bâtie à partir du VIIIème siècle sur l’ancienne commune de Saint-Mard (sur les ruines du vicus romain déserté au IIIème siècle), elle est aussi appelée l’église vieux Virton. Sa construction prit fin au XVIIème siècle. L’église a été restaurée à la fin du 20ème siècle.
      Le moine peintre frère Abraham d Orval a décoré les deux voûtes de fresques représentant saint Martin.
      A l’occasion des travaux de restauration de l’église romane Saint-Martin, Gérard Lambert, conservateur du Musée Gaumais, entreprit des fouilles à l’intérieur de l’édifice mais aussi dans l’ancien cimetière désaffecté. Celles-ci ont confirmé la présence romaine de manière spectaculaire par la découverte de quatre caves d’habitations distinctes. Celles-ci étaient remplies de leurs provisions lorsqu’elles furent scellées par un violent incendie que nous pensons pouvoir situer en 259-260 après. J.-C.

      Poi 35 - Mageroux

      La haute école Robert Schuman est une école supérieure pédagogiquequi forme en 3 années des éducateurs, instituteurs et régents. Elle si situe sur le plateau de Mageroux à St Mard.

      www.hers.be/index.php/pedagogique

      Poi 36 - Confluent Vire et ton

      Le Ton est plutôt un cours d’eau assez rapide, tandis que la Vire ferait plutôt figure de rivière de plaine.
      La Vire multiplie ses méandres, s’insinuant entre des pâtures et des bosquets. A Latour, sous le regard d’un château, la Vire passe un moulin, pour se calmer quelques km plus loin et reprendre son allure habituelle. La Vire s’élargit à 5 ou 6 m, décrit de grands méandres avant de se réunir au Ton, à St-Mard, après un cours de 26 Km environ.
      Le Ton, quant à lui, prend sa source à Châtillon à 370 m d’altitude et se jette à Vélosnes dans la Chiers, elle-même affluent de la Meuse. Atteignant 6 m de large à Virton, le Ton parcourt 31,7 Km dans les collines ardennaises. Deux affluents se joignent à lui : la Vire qui prend sa source à Battincourt et la Chevratte qui prend sa source à Bellefontaine.
      Le Ton est une rivière à vocation industrielle et artisanale. On trouve tout le long de son cours une multitude d’anciens moulins, parfois remis au goût du jour pour y créer de micros stations hydroélectriques.

      Poi 37 - Kiosque de St. Mard

      Le kiosque à musique de Saint-Mard est inauguré en 1885. Il coûte à l’époque 2500 francs, somme réunie grâce à une souscription publique. Saint-Mard compte alors plusieurs sociétés musicales, dont la Philharmonie Saint-Mardoise qui anime le mardi de la fête à la fin du mois d’août et le bal de la jeunesse, manifestations qui se tiennent désormais aux abords du kiosque.
      Il est situé sur la place Jean-Philippe Lavallé au centre d’un square grillagé et arboré.
      De forme octogonale, il est bâti sur un socle de pierre surmonté d’une toiture de même forme.
      Depuis 1997, l’ensemble a été classé comme monument et site.
      Il vient d’être rénové à l’identique.

      Poi 38 - Eglise de Saint-Mard
      Poi 39 - Ciné « Nos loisirs ».

      A l’époque où les petits cinémas de quartier se font de plus en plus rares, celui-ci va revivre à partir de 2013 alors qu’il était fermé depuis 2004. Situé à Saint-Mard, dans la commune de Virton, le cinéma Nos Loisirs, reprend vie grâce au dévouement de quelques passionnés à la tête desquels on retrouve André Cadet gérant de la salle du ciné Patria à Virton.

      www.cinepatria.be/ws

      Poi 40 - Château de Laittres

      Le Château de Laittres ou Château Baudoux était le siège de la Seigneurie de Saint-Mard appartenant successivement aux Boucquemont, Lutz (du nom du village disparu qui était situé près de Gérouville) en 1435 et de Laittres de 1468 à 1842. Reconstruit en 1589, le château devient un imposant bâtiment entouré de deux tours qui était naguère entouré de douves alimentées par la Vire. Plusieurs fois restauré et quelque peu transformé au cours des XVIIème et XVIIIème siècles, les derniers travaux eurent lieu en 1842 par Eugène de Gerlache.
      Actuellement, il fait l’objet d’une patiente restauration de la part de son propriétaire.
      Bâtiment privé, il n’est pas ouvert au public.

      Poi 41 - Golf

      Le Golf de Virton se situe dans la région de Gaume, et vous propose un parcours 6 trous compact.
      Le Golf de Virton dispose d’une école de Golf animée par des pros, idéal pour un premier contact et une initiation digne de ce nom.
      Le site de Solumont se compose d’un practice éclairé de 17 postes dont 4 couverts, d’un putting green naturel, d’un putting green synthétique, de 3 bunkers d’entrainement et de 2 zones d’approche.
      Un petit parcours école de 6 trous, bordé d’arbres, de 809m (par 18) permet de découvrir les joies de ce sport.
      Sur son site web, vous trouverez toutes les informations sur les cours et stages proposés.

      virton.mygolf.be

      Poi 42 - Musée Gaumais asbl
      Poi 43 - Monument de la Chamberlaine

      A Virton, au rond point à l’intersection de la rue de la victoire et de la rue Maréchal Foch, le monument en grès calcaire fut réalisé en commémoration aux nombreux soldats Français tombés glorieusement le 22 août 1914. De forme rectangulaire, comme un pilier, il est surmonté d’un chapeau sur lequel fut apposé le coq gaulois tourné vers l’Est. Il est situé à l’avant de ce qui était un cimetière créé par les Allemands, armée d’occupation, pour y ensevelir une majorité de soldats français. Après la guerre, les corps sont en partie rapatriés en France ou déposés à l’ossuaire de Bellevue. Il fut restauré en 1931 et en 2014.

      Poi 44 - Cimetière militaire de Bellevue

      Le cimetière militaire de Bellevue fut érigé sur le lieu de la bataille où se sont affrontés les soldats français et allemands le matin du 22 août 1914, ce fut un des premiers affrontements entre les 2 armées lors de la première guerre mondiale. Les troupes françaises avaient traversés la frontière et étaient arrivées dans les villages environnants le 21 août au soir. Leur étape suivante était Etalle. Ils n’y arriveront jamais car les soldats allemands les attendaient à l’orée des bois de Virton. Après un violent orage le 21 au soir, un épais brouillard se répandit sur la région. A l’aube, les Français se remirent en route mais pas pour longtemps. On compta environ 5000 tués dans les rangs français, et un peu moins dans les rangs allemands. Environ 2200 soldats français reposent dans le cimetière de Bellevue.

      www.soleildegaume.be/index2.php?sm=soleil_de_gaume_fr-26-patrimoine_militaire&page=1&id=3886#title201

      Poi 45 - Arboretum

      Assez petit (1,42 ha) il constitue un compromis entre l’arboretum forestier, par le choix des espèces, et l’arboretum de collection, par la petite dimension des placettes. A l’origine, l’arboretum comprenait environ 80 espèces ligneuses différentes. Il en reste actuellement une quarantaine dont une trentaine identifiée. Des essences indigènes sont venues s’implanter naturellement à côté des essences exotiques initiales. Parmi les essences exotiques, on peut remarquer de beaux exemplaires de séquoias géants, douglas, tulipiers de Virginie, aulnes à feuilles cordiformes, pins ponderosa, cèdres du Japon, pins noirs laricio de Corse,…

      Poi 46 - Bouriqueresse

      La bouriqueresse est un chalet situé dans les bois de Virton, près de l’arboretum. Il appartient à la ville de Virton. Ce local peut être loué via l’administration communale pour des barbecues ou des pique-niques. Il dispose d’un barbecue intérieur mais aussi extérieur. Il est accessible en voiture.

      Poi 47 - Zigomar

      Le zigomar est une boisson à base de cidre plat et d’aspérule odorante typique et exclusive de la région de Virton.
      Mais c’est aussi un chalet situé dans la forêt de Virton dans le prolongement de la vallée de Rabais et appartenant à la Confrérie des Zigomars. Le premier mai, on y organise une grande fête champêtre. Celle-ci débute à midi et les participants peuvent y déguster la soupe aux pois et le nouveau zigomar de la saison.

      Poi 48 - Chapelle du Bonlieu

      Lors d’une partie de chasse Louis II fut blessé et guéri par le curé du village de Rouvroy. En remerciement, Louis II décida de fonder un ermitage et de le lui donner. L’ermitage attirant des pèlerins, les offrandes amélioreraient les ressources du curé.

      Louis II et la comtesse Sophie, son épouse, voulaient y aménager leur sépulture. Voilà pourquoi il assigna au chapelain un ensemble de trois arpents (soit 1 ha 28 a 98 ca) ainsi que la moitié des revenus du bois du Bonlieu (288 ha). L’ermitage deviendra un lieu de pèlerinage très fréquenté.

      Au XVIIème siècle, un réseau de sentiers aboutissait au Bonlieu. Presque tous existent encore aujourd’hui: ainsi à Meix-devant-Virton et Robelmont, ils portent toujours le nom de « Chemin du Bonlieu ». Le 2 juillet 1783, Joseph II supprima les ermitages. En juin 1796, la chapelle et l’ermitage furent rasés. Ce n’est qu’en 1820 que l’abbé Lamborel fit édifier une petite chapelle pour perpétuer le souvenir du Bonlieu. En mai 1940, lors de l’annonce de l’invasion allemande, tous les habitants de la région fuirent vers la France. En août cependant, la plupart des familles avaient regagné leurs maisons. En effet, à part des pillages par les troupes de passage et des dégâts matériels relativement peu importants, la région ne connut pas trop de destructions.

      Le 15 août 1940, le curé de Ethe, en accord avec les paroissiens, fit reconstruire la chapelle.

      Poi 49 - Le trou des Fées

      Le trou des fées est un ensemble de galeries creusées par l érosion naturelle (lorsque la mer occupait encore le Bassin Parisien). La galerie principale est longue de 15 mètres.
      Selon certains, elles seraient l’œuvre de l’homme. Il est en tous cas probable qu’elles furent occupées durant la préhistoire car on a trouvé non loin de là des artefacts de silex. Le « Trou des fées », lieu-dit d’intérêt touristique ne fut-ce que de par son nom, fait l’objet de nombreuses légendes.
      Le grès friable très tendre du Trou des Fées donne par désagrégation un sable blanc sans calcaire. Le fragment forestier dans lequel il se trouve est composé d’une chênaie à luzule

      www.ftlb.be/fr/attractions/fiche.php?avi_id=1430

      Poi 50 - Lac Rabais
      ROX Rouvroy
erasmus +